Face à un début de cataracte, que faire ?

par | 8 juin 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cataracte | Chirurgie | Chirurgie cataracte | Opération cataracte | Traitement de la cataracte

La cataracte est une pathologie courante qui apparaît à partir de la soixantaine. Elle occupe aujourd’hui la première place des chirurgies ophtalmologiques en France. Le recours à la chirurgie n’est pas l’unique solution pour améliorer les troubles mais elle est la seule qui permet de traiter la cataracte.

 

Quels sont les signes de la cataracte ?

 

La cataracte consiste en une opacification progressive du cristallin, qui apparaît avec l’âge, le plus souvent vers 65 ans. La moitié de la population de plus de 65 ans en est atteinte.

Petit à petit, la vision se voile, les couleurs semblent ternies, la sensibilité à la lumière s’accentue, ce qui rend la conduite nocturne difficile. Au fil des années, la sensation de voile s’aggrave, la vision se dédouble et la personne peut perdre peu à peu la vue.

Dans l’immense majorité des cas, la cataracte est liée au vieillissement, mais il peut arriver qu’elle soit consécutive à :

  • une maladie, par exemple un diabète.
  • un traitement, comme une radiothérapie pour traiter un cancer.
  • un traumatisme à l’œil, auquel cas elle est unilatérale.

 

Comment soigner un début de cataracte ?

 

Lorsque des signes débutants sont relevés, le traitement passe d’abord par le port de lunettes avec verres anti-reflets qui corrigent la sensation de voile. Il est également recommandé d’augmenter l’intensité de la lumière pour toutes les activités de précision : lecture, couture, etc. Une surveillance ophtalmologique régulière doit être instituée. Il n’existe aucun traitement médicamenteux.

Mais au fil du temps, la cataracte poursuit son évolution et si elle n’est pas traitée, ou insuffisamment, l’opacification du cristallin se poursuit. Le risque est alors une aggravation, l’apparition d’un glaucome par augmentation de volume et une évolution vers la cécité.

Quand les symptômes s’aggravent, il faut donc envisager la chirurgie qui est le seul traitement de référence. Elle peut également être envisagée dès les premiers signes si le patient est très actif et ressent une gêne importante.

 

L’opération : le seul traitement

 

L’intervention chirurgicale de la cataracte est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale avec instillation de collyre anesthésiant. Elle dure une trentaine de minutes et ne porte que sur un seul œil à la fois. Une seconde intervention doit donc être programmée à distance pour le deuxième œil.

Le chirurgien incise l’œil, au niveau de l’enveloppe qui entoure le cristallin. Il insère une petite sonde à ultrasons qui lui permet de désagréger le cristallin, qui est évacué par aspiration. Puis, toujours par l’incision, il insère un implant intra oculaire, destiné à remplacer le cristallin et dont la puissance a été précisément définie.

Il existe plusieurs types d’implants :

  • les monofocaux : ils ne permettent la correction que d’un trouble visuel à la fois, myopie ou hypermétropie. Si, comme c’est probable selon son âge, le patient est également presbyte, il devra en revanche porter des lunettes pour corriger sa presbytie.
  • les multifocaux qui corrigent également la vision de près.
  • les toriques qui corrigent l’astigmatisme.

En post opératoire, seul un traitement par collyre antibiotique et anti inflammatoire est nécessaire.

Les résultats sont généralement excellents, avec une vision améliorée très rapidement. Les complications sont rares.

Dernières actualités du Dr Nicolau

Opération de la presbytie : quel résultat en attendre ?

Opération de la presbytie : quel résultat en attendre ?

Grâce à la variété importante des techniques de chirurgie réfractive aujourd’hui disponibles, chaque patient peut bénéficier d'un protocole adapté pour traiter sa presbytie. La stabilité de la correction dans le temps est cependant variable en fonction de l'âge et,...

Peut-on regarder un écran après une PKR ?

Peut-on regarder un écran après une PKR ?

Pour beaucoup, l'utilisation intensive d’écrans fait désormais partie intégrante du quotidien et, en être privé, ne serait-ce que temporairement, constitue un désagrément. Ainsi, la question du retour à l’utilisation d’écrans après PKR est récurrente en consultation....

Quel est le coût d’une opération des yeux ?

C’est surtout la technique opératoire employée qui détermine le tarif d’un traitement de chirurgie ophtalmologique. Or, le choix de la méthode chirurgicale à mettre en œuvre dépend de critères multiples. Le coût d'une opération des yeux ne peut ainsi être fixé...

Découvrez

CHIRURGIE RÉFRACTIVE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

SÉCHERESSE OCULAIRE

PAUPIÈRES

KÉRATOCÔNE