Kératocône : traitement par anneaux intra cornéens

Le kératocône est une maladie dégénérative de la cornée qui prend peu à peu une forme conique. Les problèmes induits sont nombreux et, si une prise en charge médicale est possible dans les stades les moins avancés, la chirurgie s’avère parfois nécessaire plus tard. Elle peut prendre différentes formes, dont la pose d’anneaux intra cornéens, la greffe de cornée étant réservée aux cas les plus avancés.

Pose d’anneaux intra cornéens : qu’est-ce que c’est ?

Le kératocône est une pathologie aux origines encore mal comprises. Sous son effet, la cornée, naturellement sphérique pour assurer une vision de bonne qualité, prend une forme conique. Les inconvénients induits sont alors de nature diverse : vision trouble, images déformées ou multiples, hypersensibilité à la lumière, fatigue visuelle, céphalées, apparition de stries dans le champ de vision etc.

La pose d’anneaux intra cornéens est une technique chirurgicale de prise en charge du kératocône. Elle consiste à insérer dans la cornée des petits anneaux rigides qui permettent de corriger, au moins partiellement, la déformation due à la pathologie. Ces implants sont en PMMA, matériau biocompatible qui évite les risques de rejet par l’organisme.

keratocone operation anneaux intra corneens traitement keratocone ophtalmo paris specialiste prise en charge keratocone paris dr romain nicolau

Dans quel cas avoir recours à la pose d’anneaux intra cornéens ?

Le kératocône est une pathologie évolutive, qui peut présenter des stades d’avancement variés. Au cours des premiers, les plus légers, le port de lunettes puis de lentilles adaptées permet une prise en charge médicale de la maladie.

Mais, dans certains cas, il s’agit de solutions uniquement transitoires : le kératocône évolue, progressant souvent par à-coups, et le patient finit par ne plus supporter les lentilles. C’est à ce moment-là que doit alors intervenir la pose d’anneaux intra cornéens, dans les stades intermédiaires du développement de la pathologie. La pose d’anneaux intra cornéens n’est en revanche plus conseillée pour les kératocônes très avancés ou seule une greffe de cornée peut permettre d’améliorer la vision. Enfin, si elle est principalement dédiée au traitement du kératocône, la pose d’anneaux intra cornéens peut parfois aussi s’avérer nécessaire après une chirurgie réfractive au laser, Lasik notamment, qui aurait engendré une déformation de la cornée ou « ectasie ».

Comment se passe la pose d’anneaux intra cornéens ?

 

La pose d’anneaux intra cornéens en pratique

La pose d’anneaux intra cornéens est un acte de chirurgie ambulatoire : le patient est autorisé à rentrer chez lui le jour même, accompagné par un proche. Cette opération est réalisée sous anesthésie locale (collyre anesthésiant) et dure en général moins de 15 minutes.

 

Déroulement

Une fois l’anesthésie effective, le praticien doit en premier lieu préparer l’espace dans lequel seront insérés les anneaux. Pour cela, il réalise dans la cornée, à un endroit préalablement déterminé en fonction des caractéristiques du patient, un tunnel circulaire. Cette étape est réalisée à l’aide d’un faisceau laser (laser Femtoseconde).

Dans un second temps, le chirurgien procède à la pose des anneaux dans le tunnel. Chacune de ces deux étapes ne dure que 5 minutes environ, le temps de traitement laser n’excédant jamais une vingtaine de secondes. Il s’agit d’une intervention globalement indolore.

Suites opératoires et post-opératoires

Pendant quelques jours, il est assez classique que le patient ressente une gêne oculaire superficielle.

Un traitement à base de collyres antibiotiques et lubrifiants est prescrit pour une durée qui varie de 2 à 4 semaines.

Une semaine après l’intervention, une visite de contrôle doit être réalisée. Le suivi doit ensuite être régulier, après un mois, puis à des intervalles fixés par le praticien.

L’amélioration post-opératoire se fait de manière progressive, en général pendant plusieurs semaines voire quelques mois.

Dans la majeure partie des cas, le port de verres correcteurs reste nécessaire. Il peut s’agir de lunettes ou de lentilles. Celles-ci sont alors de nouveau bien tolérées grâce à la nouvelle forme de la cornée.

Risques et complications de la pose d’anneaux intra cornéens

La pose d’anneaux intra cornéens est une technique utilisée depuis plusieurs décennies. Il s’agit donc d’un acte parfaitement maîtrisé et sur lequel la communauté médicale dispose d’un recul considérable. Les complications associées sont donc extrêmement rares.

Quand elles ont lieu, il peut notamment s’agir d’infections ou de l’extrusion d’un anneau. Il est donc primordial de ne pas se frotter les yeux et plus généralement d’éviter à leur niveau tout choc ou toute contrainte mécanique.

Certains patients opérés sont aussi affectés par des halos lors de la conduite de nuit.

Enfin, il peut arriver que l’efficacité des anneaux posés s’avère insuffisante.

Dans tous les cas, il s’agit d’une intervention réversible et, si nécessaire, les anneaux peuvent être retirés.

Questions fréquentes sur la pose d’anneaux intra cornéens

 

Est-ce que les anneaux intra cornéens posés sont les mêmes pour tous les patients ?

Non et, à ce titre, le diagnostic préopératoire est essentiel pour choisir les anneaux cornéens à insérer, notamment l’examen de topographie cornéenne. Il existe en effet différents types d’anneaux, qui varient selon le diamètre, l’épaisseur ou encore la longueur angulaire. Le lieu exact de positionnement des anneaux est aussi différent d’un patient à un autre et la myopie ou l’astigmatisme induit par le kératocône sont aussi des facteurs à prendre en compte pour assurer un résultat optimal du traitement.

 

Le résultat du traitement est-il définitif ?

En premier lieu, il est important de souligner que le port de lentilles adaptées constitue une solution suffisante dans bien des cas de kératocône. La pose d’anneaux intra cornéens n’est envisagée que si les lentilles ne sont plus supportées par le patient, quand le kératocône évolue vers des stades plus avancés. Mais cette intervention ne bloque pas l’évolution potentielle de la pathologie. Il peut arriver que celle-ci continue à progresser et que la cornée perde peu à peu de sa transparence. La greffe de cornée devient alors la seule solution envisageable. Sa réalisation n’est absolument pas remise en cause par une intervention préalable au cours de laquelle auraient été insérés des anneaux intra cornéens.

Découvrez aussi

CHIRURGIE RÉFRACTIVE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

SÉCHERESSE OCULAIRE

PAUPIÈRES

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.