Témoignage du Dr Romain NICOLAU sur sa chirurgie de la myopie

par | 15 juin 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | Myopie | Troubles de la vision

J’exerce la chirurgie ophtalmologique depuis 2013 et j’ai réalisé plusieurs milliers d’interventions. Malheureusement, en raison d’une activité professionnelle intense ainsi que personnelle, je n’ai pas pris le temps pour moi de m’occuper de mes yeux.

J’ai porté des lentilles souples pendant 20 ans et en 2023, j’ai senti mes yeux fatigués avec l’apparition d’orgelets et de chalazionsà répétition en raison d’une sécheresse oculaire liée aux ports de lentilles.

J’ai donc réalisé un bilan complet de chirurgie réfractive avec topographie cornéenne, microscopie spéculaire, mesure de la tension oculaire, mesure de l’acuité visuelle, réalisation d’un fond d’œil.

Ma myopie était déjà stable depuis plusieurs années mais celle-ci était forte > -8 dioptries. Mes examens me permettaient d’avoir soit un LASIK soit une PKR soit un ICL (implant intraoculaire).

 

Le choix de l’ICL

 

Après réflexion, j’ai choisi l’ICL. Je vous explique pourquoi :

L’ICL est une technique chirurgicale où l’on va mettre à l’intérieur de l’œil une lentille qui va corriger la vue, cette lentille est située derrière l’iris et en avant du cristallin. Il s’agit donc d’une chirurgie intraoculaire qui nécessite une incision de l’œil.

L’avantage principal de cette technique est qu’elle est réversible, c’est-à-dire qu’on peut enlever facilement la lentille si besoin. On ne touche pas la cornée, donc si un jour je souhaite me faire opérer de la presbytie, cela sera envisageable et si ma myopie évoluerait. Alors, je pourrai faire une nouvelle intervention sur la cornée car la myopie ne deviendra plus jamais aussi forte qu’elle ne l’a été.

Le risque principal est une augmentation de la pression de l’œil, cette pression pourra être maîtrisée par des traitements hypotonisants. Cependant, il faudra les arrêter rapidement car sinon ceux sont des traitements avis. En conséquence si lors de l’arrêt de ces traitements, la tension oculaire reste trop importante alors il faudra retirer l’implant. Heureusement, les examens préopératoires permettent de dépister les patients à risque d’hypertonie oculaire.

En effet, on m’a mesuré l’ACD qui est la mesure de la chambre antérieure (distance entre la partie antérieure du cristallin et la partie postérieure de la cornée), si celle-ci est > 3 mm alors le risque est faible.

Une dernière information à savoir est qu’un jour cette lentille devra être enlevée. L’ablation de la lentille aura lieu le jour où une cataracte apparaîtra soit entre 20 et 30 ans après l’intervention. Elle est facile à enlever et sera remplacée par une autre qui va recorriger la myopie.

 

Quel a été mon ressenti ?

 

Avant l’intervention, je n’ai eu aucune appréhension car je connaissais la technique. L’intervention a eu lieu sous anesthésie générale. Donc je n’ai aucun souvenir de la chirurgie. Je me souviens juste du moment où l’on m’a endormi et du réveil.

Après le réveil, j’ai ressenti une gêne à la lumière, des éblouissements pendant 1 heure environ et ensuite une sensation de sécheresse oculaire intense. J’ai commencé les gouttes post opératoires dans l’heure qui a suivi l’intervention est j’ai été soulagé très rapidement. Je n’ai jamais eu de véritables douleurs intenses.

Au niveau de la vue, j’ai eu un voile et une vision floue le jour de la chirurgie mais j’ai senti une amélioration constante de la vue. Les premiers jours, j’ai senti une fatigue oculaire avec des difficultés à voir de près. Ces effets se sont estompés dans les 3 jours après l’intervention. Aujourd’hui je ne ressens aucune fatigue et je peux travailler sur écran sans problème. En termes d’acuité visuelle, je vois très bien avec mes yeux et même mieux qu’avec mes lentilles et mes lunettes. C’est indéniable ! Je vois 12/10 avec mes yeux sans lunettes. Je peux ouvrir et fermer les yeux je vois tout le temps et je gagne un temps fou le matin pour me préparer. Je cherche encore mes lunettes sur ma table de chevet la nuit quand un de mes enfants me réveillent.

Au niveau de la sécheresse oculaire, celle-ci a diminué progressivement de jour en jour mais je sens encore un besoin de mettre des gouttes qui me soulagent.

Enfin, il n’y a pas de halo à proprement parler mais seulement un cercle lumineux très précis en raison de l’anatomie de la lentille. Ce cercle apparaît notamment le soir lorsque la lumière du coucher de soleil arrive directement dans l’œil. Il peut aussi être présent lorsque l’on est dans un tunnel. Cela ne m’empêche pas de conduire et je vois très bien la nuit. Je n’ai pas non plus de baisse de contraste pour mieux voir le soir. Le dernier point à savoir est qu’au début, j’ai été gêné par les lumières artificielles notamment des spots de plafonniers de type LED avec l’impression d’avoir un arc lumineux périphérique. Ils sont en train de disparaître.

Sur le plan du tarif de cette intervention, il faut compter entre 2500 et 3000 euros par œil et une partie sera remboursée par votre mutuelle avec le forfait chirurgie réfractive et le forfait lentilles.

J’espère que mon témoignage vous permettra de mieux comprendre cette intervention.

Dr Romain Nicolau

Dernières actualités du Dr Nicolau

Quel est le prix d’une opération des yeux au laser ?

Quel est le prix d’une opération des yeux au laser ?

Le prix des traitements de chirurgie réfractive au laser est parfois considéré comme élevé. Il s’explique principalement par le coût des équipements nécessaires et mérite par ailleurs d’être comparé aux dépenses liées au port de verres correcteurs pendant des années....

Où faire la chirurgie des yeux à Paris ?

Où faire la chirurgie des yeux à Paris ?

Avec un peu plus de 1200 spécialistes en activité, la région parisienne est l’une des mieux dotée en ophtalmologistes. Devant cette offre conséquente, de nombreux patients s’interrogent à juste titre sur les critères à considérer pour le choix d’un établissement où se...

Où faire l’opération des yeux au laser à Paris ?

Où faire l’opération des yeux au laser à Paris ?

Pour choisir une structure de soins où se faire opérer les yeux au laser, différents critères doivent être pris en compte. Ils incluent notamment la qualité de l’accueil, pour réduire le stress préopératoire souvent observé, les compétences du praticien et les...

Découvrez

CHIRURGIE RÉFRACTIVE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

SÉCHERESSE OCULAIRE

PAUPIÈRES

KÉRATOCÔNE