PKR : quel taux de réussite ?

par | 21 novembre 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | Opération laser PKR | Troubles de la vision

Même si elle est supplantée par le Lasik en termes de nombre d’interventions annuelles dans le monde, la PKR reste aujourd’hui une excellente méthode de traitement au laser des myopies, astigmatismes et même les hypermétropes. D’ailleurs, des études post-opératoires réalisées auprès de patients opérés mettent en avant un taux de satisfaction tout particulièrement élevé.

 

PKR : rappel sur la méthode

 

La PKR (Photo Kératectomie Réfractive) est une intervention chirurgicale qui permet de prendre en charge certains troubles visuels en modifiant le pouvoir de vergence de l’œil, c’est à dire sa capacité à dévier les rayons lumineux qui le pénètrent, idéalement pour faire en sorte qu’ils se rejoignent à la surface de la rétine.

Pour cela, après instillation dans l’œil à opérer de gouttes anesthésiantes, le praticien commence par retirer une petite partie de la couche la plus externe de la cornée, aussi appelée « épithélium ». Cela peut se faire manuellement, après une brève application d’alcool, ou à l’aide d’un laser Excimer. Quoi qu’il en soit, cette première étape caractéristique du mode opératoire PKR, libère l’accès au stroma cornéen, situé immédiatement sous l’épithélium. Il est vrai que la TRANSPKR est en train de remplacer la PKR. La TRANPKR est une intervention 100% Laser et sans contact puisque c’est le laser excimer qui va enlever la couche épithéliale. Cette couche épithéliale est mesurée par un appareil topographique en réseau avec le laser. La précision de la surface d’ablation est donc parfaite

C’est là que le faisceau laser Excimer est appliqué, pour resculpter la cornée et en modifier la courbure, afin d’apporter la correction optique nécessaire pour corriger le défaut de vision du patient. C’est une intervention sûre, notamment parce que le laser est piloté informatiquement. Avant l’opération, toutes les données nécessaires au profil d’ablation à réaliser ont été renseignées dans le système, sur la base des résultats du bilan préopératoire. Par ailleurs, la sécurité est renforcée par un système « eye tracker » qui permet d’assurer les gestes nécessaires même si l’œil bouge au cours du temps opératoire.

Ce traitement ne nécessite aucune hospitalisation et les deux yeux peuvent être traités le même jour. Même dans ce cas, la durée de l’intervention n’excède jamais 15 minutes.

 

Indications de la PKR

 

Il est vrai que le Lasik, autre méthode de chirurgie réfractive au laser, est souvent préféré à la PKR, en particulier parce que ses suites opératoires sont indolores et que la récupération visuelle est plus rapide.

Néanmoins, tous les patients ne sont pas éligibles au Lasik, notamment si leur cornée est trop fine ou qu’ils exercent un métier ou un sport présentant des risques de chocs oculaires significatifs. Dans ces différents cas, la PKR constitue encore aujourd’hui une option alternative de qualité.

Cette méthode est notamment recommandée pour prendre en charge les myopies de puissance inférieure à 8 dioptries (D) et les astigmatismes jusqu’à 5D.

 

PKR : quel est le résultat ?

 

Les résultats obtenus par PKR sont la plupart du temps excellents, ce mode opératoire procurant généralement une nette amélioration de l’acuité et du confort visuels. Des études récentes, réalisées auprès des patients traités, montrent que 98% d’entre eux s’estiment satisfaits du résultat final, constatable quelques semaines après l’intervention. Très rarement, il peut apparaître une sur correction ou une sous correction par le laser. Une retouche à six mois sera envisageable. Il est important d’attendre plusieurs semaines avant de réaliser cette retouche, afin de vérifier la stabilité réfractive qui peut-être liée à la cicatrisation et aux effets réfractifs de l’épithélium de la cornée. Dans tous les cas, la récupération visuelle et progressive. Il est impossible de travailler sur écran. Les cinq premiers jours un contrôle postopératoire est prévue au cinquième jour puis à six à huit semaines après l’intervention afin d’évaluer la stabilité du résultat. Un contrôle précoce ne sert à rien.

Dernières actualités du Dr Nicolau

Quel est le prix d’une opération des yeux au laser ?

Quel est le prix d’une opération des yeux au laser ?

Le prix des traitements de chirurgie réfractive au laser est parfois considéré comme élevé. Il s’explique principalement par le coût des équipements nécessaires et mérite par ailleurs d’être comparé aux dépenses liées au port de verres correcteurs pendant des années....

Où faire la chirurgie des yeux à Paris ?

Où faire la chirurgie des yeux à Paris ?

Avec un peu plus de 1200 spécialistes en activité, la région parisienne est l’une des mieux dotée en ophtalmologistes. Devant cette offre conséquente, de nombreux patients s’interrogent à juste titre sur les critères à considérer pour le choix d’un établissement où se...

Où faire l’opération des yeux au laser à Paris ?

Où faire l’opération des yeux au laser à Paris ?

Pour choisir une structure de soins où se faire opérer les yeux au laser, différents critères doivent être pris en compte. Ils incluent notamment la qualité de l’accueil, pour réduire le stress préopératoire souvent observé, les compétences du praticien et les...

Découvrez

CHIRURGIE RÉFRACTIVE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

SÉCHERESSE OCULAIRE

PAUPIÈRES

KÉRATOCÔNE