Opération de la myopie : à quel âge peut-on se faire opérer ?

par | 23 mai 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | Myopie | Troubles de la vision

La myopie est un trouble de la réfraction qui affecte la vision de loin. Généralement détectée dans l’enfance, elle ne se stabilise qu’à la vingtaine. C’est à ce moment que la chirurgie réfractive peut être envisagée, et ce sans limitation d’âge, sauf pathologie particulière.

 

Opération de la myopie : y-a-t-il un âge minimum ?

 

Sauf cas très exceptionnels, la chirurgie au laser ou la pose d’implants intra oculaires pour traiter la myopie ne peuvent être envisagées avant, au minimum, l’âge de la majorité.

Le plus souvent, les patients myopes commencent par corriger leur trouble visuel avec des lunettes ou des lentilles cornéennes. Mais ils peuvent aussi souhaiter d’emblée une chirurgie pour obtenir un résultat définitif et se passer de corrections optiques. C’est notamment le cas quand la profession exercée rend le port de lunettes difficile.

Une opération n’est possible que si le trouble est stabilisé depuis un laps de temps suffisant, qui peut être très variable d’une personne à l’autre. Cette stabilisation est généralement plus précoce quand la myopie est modérée, aux alentours de la vingtaine, et plus tardive dans les cas de myopie plus sévère.

On parle de défaut visuel stabilisé quand deux examens, réalisés à un an d’intervalle, ne montrent pas d’évolution.

 

L’opération de la myopie est-elle soumise à un âge maximum ?

 

Il n’existe aucune limite d’âge fixée de manière arbitraire pour se soumettre à une chirurgie de la myopie. En pratique, pour les myopies modérées, c’est souvent vers la quarantaine que les patients décident d’y recourir : ils sont alors lassés du port de lunettes ou commencent à supporter difficilement le port quotidien de lentilles de contact.

Au-delà de la quarantaine, il est même possible de coupler la chirurgie de la myopie avec celle de la presbytie, même si l’opération est plus délicate.

Une chirurgie de la myopie peut être envisagée à un âge relativement avancé car elle ne nécessite pas d’anesthésie générale.

Plus que l’âge, c’est davantage l’existence de pathologies ou de facteurs de risques, apparaissant progressivement au cours de la vie, qui pourront éventuellement faire fixer une limite au-delà de laquelle il n’est plus raisonnable d’opérer.

Ainsi, l’existence d’un kératocône, pathologie qui provoque une déformation de la cornée, rendra l’intervention impossible, alors pourtant que le patient peut être encore relativement jeune.

 

Y-a-t-il un âge idéal pour se faire opérer ?

 

La notion d’âge idéal pour faire opérer sa myopie n’existe pas dans les faits. La chirurgie de la myopie est possible à partir de la majorité et sans autres limitations que celles imposées par une éventuelle pathologie ou une grossesse. Dans ce dernier cas, l’intervention doit être différée.

Plus que l’âge, c’est la notion de stabilisation de la vision qui importe. Pour savoir si une vision est stabilisée, il est nécessaire de consulter régulièrement son ophtalmologiste, au moins une fois par an. Ce n’est que si la vision n’a pas évolué pendant deux ans, dans un sens ou dans l’autre, qu’une chirurgie pourra être discutée.

L’indication opératoire sera alors posée, en tenant compte des éventuelles contre-indications (existence d’un kératocône, de certaines maladies auto immunes, ou encore une cornée trop fragile).

Dernières actualités du Dr Nicolau

Lasik : avantages et inconvénients

Lasik : avantages et inconvénients

La chirurgie Lasik est une alternative au port de lunettes pour les patients souffrant de troubles réfractifs. Ses indications sont bien cadrées, ses effets secondaires limités et elle donne d’excellents résultats.   Quelles sont les indications du Lasik ?  ...

Quel traitement de la cataracte sans chirurgie ?

Quel traitement de la cataracte sans chirurgie ?

La cataracte est une maladie fréquente à partir de la soixantaine. Elle résulte de l’opacification du cristallin, situé derrière la pupille et l’iris. La perte de transparence perturbe l’accommodation et provoque une vision floue. En dehors de la période de tout début...

Quelle récupération après une opération au laser SMILE

Quelle récupération après une opération au laser SMILE

Le SMILE est une technique récente de chirurgie réfractive, pour l’instant réservée au traitement de la myopie. Comme le Lasik, elle vise à remodeler la forme de la cornée, mais la procédure utilisée est différente et évite la réalisation d’un volet cornéen. La...

Après une opération Lasik, quels effets secondaires ?

Après une opération Lasik, quels effets secondaires ?

La chirurgie réfractive au Lasik est très couramment pratiquée pour traiter les troubles de la réfraction. Elle donne d’excellents résultats. Mais comme toute chirurgie, elle n’est pas dénuée de risques. Certains effets secondaires peuvent se produire dans les suites,...

Retrouvez la BD du Docteur Nicolau sur la TransPKR

Retrouvez la BD du Docteur Nicolau sur la TransPKR

Retrouvez la bande dessinée du Docteur Nicolau à propos de l'opération laser des yeux TransPKR. Vous y retrouverez toutes les explications pour avoir toutes les informations avant l'intervention et l'aborder dans des conditions optimales. Pour la télécharger, cliquez...

Comment choisir entre une opération TransPKR ou Lasik ?

Comment choisir entre une opération TransPKR ou Lasik ?

La TransPKR (photokératectomie à visée réfractive) et le Lasik sont deux techniques chirurgicales qui remédient aux troubles de la réfraction. L’une comme l’autre donne d’excellents résultats. Le choix entre les deux sera avant tout guidé par la sévérité du trouble...

Découvrez

CHIRURGIE RÉFRACTIVE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

SÉCHERESSE OCULAIRE

PAUPIÈRES

KÉRATOCÔNE