Traitement par lumière pulsée et cataracte

par | 3 juillet 2021

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cataracte | Lumière pulsée intense | Sécheresse oculaire

Existe-t-il un bénéfice pour le patient atteint de sécheresse oculaire à réaliser des séances IPL (lumière pulsée) avant et après sa chirurgie de la cataracte ? C’est la question que nous nous posons aujourd’hui.

 

Contexte

En mars 2020, une équipe d’ophtalmologistes du Eye Hospital Jinan Mingshui en Chine a mené une étude prospective dont le but était d’évaluer l’efficacité périopératoire de séances IPL (traitement par lumière pulsée) lors d’une chirurgie de la cataracte. Cette étude incluait 60 patients présentant une cataracte sénile associée à un dysfonctionnement des glandes de meibomius (DGM). L’évaluation a été faite 1 mois avant la chirurgie puis après 3 mois (puis qu’en effet, la chirurgie de la cataracte entraîne une déstabilisation importante du film lacrymal, ce qui entraîne à son tour une décompensation des sécheresses oculaires pré-existantes).

2 groupes de patients ont été formés pour cette expérience. 30 personnes ont subi une chirurgie conventionnelle, tandis que 30 autres personnes (le groupe OPT) ont eu droit à un traitement à lumière pulsée avant et après leur chirurgie de la cataracte.

Existe-t-il un bénéfice pour le patient atteint de sécheresse oculaire à réaliser des séances IPL (lumière pulsée) avant et après sa chirurgie de la cataracte ? C’est la question que nous nous posons aujourd’hui.

L’étude a confirmé l’intérêt de réaliser des séances IPL avant puis après la chirurgie de la cataracte. En effet, les chercheurs ont pu observer chez le groupe OPT :

  • une amélioration significative de la qualité des sécrétions des glandes de meibomius à 1 et 3 mois après l’intervention de la cataracte
  • une amélioration significative des rougeurs et vaisseaux du bord libre des paupières

La comparaison postopératoire entre le groupe de traitement OPT et le groupe de chirurgie conventionnelle a montré que les patients du groupe de traitement OPT avaient une meilleure sensation subjective et un meilleur état de surface oculaire après la chirurgie à 1 et 3 mois. Par ailleurs, aucune complication liée au traitement par IPL a été déclarée.

 

Pour aller plus loin

Il existe deux grandes catégories de DGM (dysfonctionnement des glandes de meibomius) : les DGM minimes et les DGM sévères.

Les DGM les plus courantes sont les DGM minimes qui entraînent une hyposécrétion et obstruction des glandes de meibomius. Cette pathologie entraîne des altérations importantes de la surface oculaire et un retentissement socioprofessionnel est à craindre pour le patient, notamment en raison du travail sur ordinateur.

La chirurgie de la cataracte peut accélérer le développement des DGM, ce qui peut provoquer une sécheresse ou augmenter la sécheresse d’origine du patient après la chirurgie.

Le but du traitement par IPL des DGM est d’améliorer la fonction de sécrétion des glandes de meibomius afin d’optimiser le film lacrymal et de diminuer de façon significative les symptômes chez les patients porteurs de DGM.

Plusieurs traitements existent face aux DGM :

  • Nettoyage des paupières, compresse chaude,
  • Acupuncture,
  • Thérapie par pulsation thermique de la glande de Meibomian LipiFlow,
  • Apprentissage du clignement des yeux,
  • Traitement médicamenteux : larmes artificielles, anti-inflammatoires non stéroïdiens, antibiotiques,
  • Thérapie diététique : acides gras oméga-3.
  • Le traitement par lumière pulsée intense (IPL) a été signalé pour la première fois pour le traitement de la MGD en 2015, puis plusieurs études ont signalé son efficacité dans le traitement de la MGD.

Malheureusement, bien qu’il existe de nombreuses façons de traiter cette pathologie, il n’existe actuellement aucun traitement définitif et pleinement efficace.

Pour conclure, le traitement IPL améliore significativement le confort du patient qui bénéficiera d’une chirurgie de la cataracte en réalisant 2 séances avant l’intervention puis 1 séance à 15 jours de l’intervention sans risque de complication.

Pour les patients souffrant de DGM et présentant une cataracte chirurgicale, Med-Ophta propose un protocole pour le Eye-Light :

  • 2 séances IPL à 15 jours d’intervalle avant l’intervention
  • Intervention de la chirurgie de la cataracte 7 jours après la 2e séance
  • 3e séance d’IPL 15 jours après l’intervention

Dernières actualités du Dr Nicolau

Retrouvez la BD du Docteur Nicolau sur le Lasik

Retrouvez la BD du Docteur Nicolau sur le Lasik

Retrouvez la bande dessinée du Docteur Nicolau à propos de l'opération laser des yeux au Lasik. Vous y retrouverez toutes les explications pour avoir toutes les informations avant l'intervention et l'aborder dans des conditions optimales. Pour la télécharger, cliquez...

Découvrez

CHIRURGIE RÉFRACTIVE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

SÉCHERESSE OCULAIRE

PAUPIÈRES

KÉRATOCÔNE