La lumière pulsée (IPL), à quoi ça sert ?

par | 3 septembre 2021

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Lumière pulsée intense

Sur cette photo, on peut observer une meibomite sévère avec 2 bouchons graisseux empêchant le bon écoulement de la phase lipidique des larmes. Il s’agit d’une excellente indication pour l’IPL (Intense Pulsed Light), qui permet de lutter contre les dysfonctionnements des glandes de meibomius.

 

meibomite traitement lumiere pulsee chirurgie cataracte paris dr romain nicolau

 

Le traitement par lumière pulsée : c’est pour qui ?

Il est indiqué en cas de sécheresse oculaire en rapport avec un dysfonctionnement des glandes de meibomius. Ces dernières sécrètent le meibum, une sorte de sébum gras qui est expulsé en continu par les pores pour constituer la couche lipidique des larmes. Lorsque ces glandes dysfonctionnent, on parle de meibomite (comme par exemple chez les patients atteints de chalazions).

Les meibomites sont souvent dues à des déséquilibres hormonaux (tels que la ménopause), au port de lentilles souples de contact, à l’utilisation prolongée d’écrans, à une chirurgie oculaire comme la cataracte, à l’âge, à la pollution atmosphérique ou encore à la température (notamment un temps sec et chaud).

 

Depuis quand ce traitement existe-t-il et comment fonctionne-t-il ?

La technologie de la lumière pulsée, aussi connue sous « IPL » (Intense Pulsed Light) ou « lampe flash », est utilisée depuis 20 ans. La lumière pulsée va, en fonction de la nature de la filtration utilisée, être absorbée par différentes structures de l’épiderme ou du derme. L’énergie lumineuse ainsi absorbée va être convertie en chaleur (énergie thermique). Cette chaleur, en fonction de sa localisation, va interagir avec certaines molécules. L’IPL est également utilisée en dermatologie pour traiter certaines formes d’acné ou les tâches pigmentaires. En ophtalmologie, ce traitement stimule par chauffage les glandes de meibomius et permet de régénérer le film lipidique de l’œil prévenant l’évaporation des larmes. In fine, le traitement a pour but de diminuer les symptômes liés à la sécheresse oculaire (brûlure, larmoiement, photophobie, vision floue, sensation de fatigue oculaire, sensation de grains de sable…).

Traitement Eye-Light disponible au cabinet Med-Ophta Paris, 95 rue du Faubourg Saint Antoine, 75011 Paris

 

Quel protocole pour ce traitement ?

Le traitement par lumière pulsée se déroule en plusieurs étapes. Pour un résultat optimal, 2 à 4 séances espacées de 15 jours sont nécessaires.

  • La phase 1 (≈ 2-3 min)  : IPL /OPE® Optimal Power Energy ou Intense Pulsed Light utilise une lumière polychromatique : sous l’effet des impulsions thermiques, elle stimule les glandes de meibomius afin qu’elles reprennent une activité normale. Cela permet une amélioration de la couche lipidique des larmes. Il s’agit d’une technologie filtrante (émissions inutiles exclues) et personnalisable pour  stimuler et régénérer les tissus. L’interaction essentiellement thermique est optimisée grâce au software.
  • La phase 2 (≈ 15 min) : Light Modulation® / LLLT (Low Level Light Therapy) est une technologie unique de photobiomodulation (PBM) utilisée depuis plusieurs années dans divers domaines de la médecine (dermatologie, dentaire, etc.). Elle stimule ainsi le métabolisme des cellules, et la production d’adénosine triphosphate pour augmenter l’action et l’activité cellulaire. L’émission d’une lumière douce à une longueur d’onde déterminée déclenche une chaleur endogène des paupières. Ce traitement facilite l’écoulement du composant huileux des larmes en stabilisant la couche lipidique du film lacrymal.

Dernières actualités du Dr Nicolau

Retrouvez la BD du Docteur Nicolau sur le Lasik

Retrouvez la BD du Docteur Nicolau sur le Lasik

Retrouvez la bande dessinée du Docteur Nicolau à propos de l'opération laser des yeux au Lasik. Vous y retrouverez toutes les explications pour avoir toutes les informations avant l'intervention et l'aborder dans des conditions optimales. Pour la télécharger, cliquez...

Découvrez

CHIRURGIE RÉFRACTIVE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

SÉCHERESSE OCULAIRE

PAUPIÈRES

KÉRATOCÔNE